Tournoi de football « Plaisantons » de Gaoua: Les sanan demontrent qu’ils ne savent pas que seulement lutter

Partagez !

« Créer un cadre de communion entre peuples vivants à Gaoua. » C’était le pari de la presse en ligne bafujiinfos.com qui lançait la toute première édition du tournoi « Plaisantons » à Gaoua le 13 mai dernier. Ce tournoi de football qui a vu s’affronter une dizaine d’ethnies vivants à Gaoua, a connu son dénouement samedi 02 juin 2018.Et ce sont les sanan ou encore samos qui ont démonter qu’en plus d’être de  brillants  lutteurs, le cuir n’avait pas de secret pour eux.

Placé sous la présidence du maire de la Commune de Gaoua et le co-parrainage de l’honorable Lassina Ouattara député à l’assemblée national et Wilfried Da footballeur international, le tournoi de football « Plaisantons » de Gaoua s’est dénoué samedi dernier avec le sacre des Sanan qui ont battu leurs challengeurs Gouin par la plus petite des marques: 1 but à 0.

Les sanan , équipe victorieuse de la première édition du tournoi « Plaisantons » de Gaoua

Les initiateurs de cette compétition de football se sont dits satisfaits pour avoir pu rassembler les ethnies vivants à Gaoua sur le terrain du dialogue intercommunautaire et de la cohésion sociale. « La parenté à plaisanterie est une valeur de nos aïeux. Cette pratique   a permis, depuis la nuit des temps, de résoudre nombre de problèmes et d’incompréhensions dans nos sociétés africaines. De nos jours, la jeune génération ne s’y connaît presque pas. C’était  alors pour nous de trouver un cadre dans lequel toutes les communautés vivants à Gaoua  pouvaient  se retrouver et communier autour du ballon, renforcer la cohésion sociale. » a expliqué Dallou Mathieu Da Directeur de publication de la presse en ligne bafujiinfos.com qui estime par ailleurs que ces valeurs ancestrales telles la parenté à plaisanterie ne doivent, en aucun cas, être mises aux oubliettes.

Pour le co-parrain de cette première édition, l’honorable député Lassina Ouattara, l’initiative est à louer: « C’est à la fois un honneur  doublé d’un grand plaisir de devoir participer à ce tournoi en tant que parrain. J’ai été choisi non pas parce que je suis député, mais parce que je suis natif de la région des  cascades qui sont  des parents à plaisanterie  avec les peuples  du sud-ouest. Lorsque les initiateurs m’ont accosté pour parrainer ce tournoi, je n’ai trouvé aucun inconvenant, d’autant plus que cela est une initiative très louable.  La parenté à plaisanterie a une valeur très importante dans notre société et à travers ce tournoi c’est aussi une occasion aux talents de s’exprimer. Je salue l’initiative et j’encourage le promoteur du site à redoubler d’ardeur  » a t-il affirmé

Les officiels lors de la finale du tournoi « Plaisantons » , le promoteur Dalou Mathieu Da à l’extrême gauche

Les sanan super champion de la première édition du tournoi « Plaisantons » sont repartis avec le trophée , la somme de 30.000 F CFA, un ballon, un jet de maillot et une couverture médiatique d’un an de leurs activités par bafujiinfons.com.Les finalistes malheureux les goin, quant à eux, repartent avec la somme de 25.000 F CFA, un ballon, un jet de maillot,  une couverture médiatique de leurs activités durant une année.Chaque  équipe participante est repartie également avec un ballon.

En rappel,  ce sont au total dix (10) équipes des différentes communautés vivants dans la ville de Gaoua ( Lobi, Goin, Peulh, Gourmantché, Samo, Bobo, Gourounsi, Yadsé, Bissa, Mossé)  qui se sont affrontées tout au long de ces trois semaines de compétion. Rendez-vous est pris pour 2019 pour la deuxième édition.

Ismaël DIPAMA

 

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *