SNC BOBO 2018 : La peinture au service de l’environnement

Partagez !

La Semaine Nationale de la Culture bat toujours son plein à Bobo-Dioulasso, capitale économique et culturelle du Burkina Faso. Le lundi 26 mars 2018 s’est ouvert le Grand prix national des arts et des lettres (GPNAL) en catégorie Arts plastiques . Une trentaine d’artistes exposent leurs œuvres en compétition dans la salle d’exposition de la Maison de la Culture Mgr Anselme Titianma Sanon. Nous avons rencontré la-bas Zakaria Ouédraogo, artiste peintre de son État qui a bien voulu nous  décrire son œuvre.

A l’occasion de la Semaine nationale de la culture (SNC), le Grand prix national des arts et des lettres (GPNAL) en catégorie arts plastiques a ouvert les portes le lundi 26 mars 2018. Une trentaine d’artistes exposent leurs œuvres en compétition en cette 19e édition. Cadre d’expression des plasticiens confirmés et de détection de nouveaux talents, le Grand prix national des arts et des lettres (GPNAL) en catégorie arts plastiques vise à célébrer l’excellence dans la production ou la reproduction de volumes et de formes, à travers la sculpture, la peinture et le batik.

L’artiste peintre Zakaria Ouédraogo expose son œuvre intitulée « Culture et environnement » à la Maison de la Culture Mgr Anselme Titianma Sanon . Zakaria Ouédraogo âgé de 33 ans, exerce ce métier depuis 1999. A travers cette œuvre, l’artiste rend hommage à l’environnement utilisé par les artistes pour montrer leurs talents. « Cette œuvre exprime la joie de vivre des hommes en symbiose avec l’environnement » nous fait-il savoir, soulignant du même coup qu’il faut une vraie synergie entre la culture et l’environnement pour porter très haut la culture burkinabé afin de la rendre durable. « Il faudra aussi accompagner l’environnement à ce qu’il soit durable afin de fournir son potentiel pour la création de nos œuvres », indique-t-il.

Le châssis issus du teck, les feuilles de bambusa vulagris et l’anthropogon qui est une herbe sont entre autres les éléments utilisés pour confectionner le tableau d’art.

Yasmine TRAORE

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *