SNC 2018 : 1 287 compétiteurs attendus, une panoplie d’activités

Partagez !

La 19e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) réunira le monde de la culture,  du 24 au 31 mars 2018 à Bobo-Dioulasso, sous le thème « Sauvegarde des valeurs culturelles : enjeux et défis». Elle se tiendra sous le co-parainage de l’ancien ministre de la Culture, Mahamoudou Ouédraogo et du président de la Chambre régionale de commerce et d’industrie de l’Ouest, Laciné Diawara.

Le Comité national d’organisation a dévoilé, ce samedi 17 février 2018, à Bobo-Dioulasso, le contenu des activités de cette édition.

1 287 compétiteurs vont y participer, dans toutes les cinq catégories et disciplines du Grand prix national des arts et des lettres (GPNAL) confondues, a déclaré le président du CNO, Jean-Paul Koudougou, par ailleurs SG du ministère en charge de la Culture.

L’événement sera marqué par un marché des arts,  une exposition muséale,  une  nuit des partenaires et des lauréats,  une cérémonie de  proclamation et de remise de prix spéciaux, des plateaux artistiques Off, un village des communautés et une galerie de la gastronomie africaine,  une  foire artisanale et commerciale, la participation des enfants aux activités.

Les moyens sont mis afin que la SNC Bobo 2018 soit un succès, a indiqué le président du comité national d’organisation, Jean-Paul Koudougou.

La SNC 2018, c’est l’édition des innovations, à en croire Jean-Paul Koudougou. La compétition passe à deux catégories dont des expressions culturelles traditionnelles et des expressions modernes d’inspiration traditionnelle.

Les lauréats des disciplines d’expressions culturelles traditionnelles déjà sélectionnés lors des semaines régionales de la culture,  ne seront plus mis en compétition à la phase finale, a-t-il fait savoir.

Quant aux expressions culturelles modernes d’inspiration traditionnelle, elles seront en compétition, a-t-il souligné.

Un seul jury officiel composé de 5 membres sera mis en place pour apprécier les prestations, foi de M. Koudougou.

Le budget prévisionnel de l’édition s’élève à environ 600 millions de F CFA, dont  450 millions de francs CFA attendus de l’Etat et 150 millions de CFA des sponsors et partenaires, a-t-il précisé.

Yasmine TRAORE

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *