Nécrologie: Bernard Dadié, écrivain ivoirien, a cassé sa plume à l’âge de 103 ans

Partagez !

L’écrivain Ivoirien Bernard Dadié est mort ce samedi 09 mars à 103 ans. Auteur prolixe,  Dadié a écrit des nouvelles, des romans, de la poésie, du théâtre et des essais. Il a écrit sa première œuvre littéraire à l’âge de 18 ans. Il s’agissait d’une pièce de théâtre intitulée Les villes. Bernard Dadié a reçu plusieurs récompenses pour ses chefs-d’œuvre. Il a reçu notamment le Grand prix littéraire d’Afrique noire en 1965, le  Prix UNESCO/UNAM le 12 février 2016 et le Grand Prix des mécènes décerné aux GPAL en  2016.

Bibliographie :

Chronique
1933 : Les Villes.
1959 : Un Nègre à Paris.
1956 : Patron de New York, Grand prix littéraire d’Afrique noire.
1968 : La Ville où nul ne meurt.

Théâtre 
1936 : Assémien Déhylé, roi du Sanwi.
1970 : Les voix dans le vent.
1970 : Monsieur Thôgô-Gnini.
1973 : Papassidi maître escroc.
1979 : Mhoi ceul.
1995 : Béatrice du Congo.

Nouvelles 
1954 : Légendes Africaines.
1955 : Le Pagne noir.
1980 : Commandant Taureault et ses nègres.
1980 : Les Jambes du fils de Dieu.

Poésie 
1950 : Afrique debout.
1956 : La Ronde des jours.
195620 : Je vous remercie mon Dieu, (tirés du recueil la Ronde des jours20)
195621 : Les lignes de nos mains, (tirés du recueil la Ronde des jours édition Pierre Seghers).

Biographies
1952 : Climbié.
1974 : Carnets de prison (1949-1950).

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *