Lutte contre le terrorisme : Le premier adjoint au maire de Koutoukou, Boureima Alassane, a été arrêté

Partagez !

Quelques heures après la publication, par le ministère de la Sécurité, d’une liste d’individus soupçonnés d’avoir participé à une entreprise terroriste, l’on apprend l’arrestation, hier 20 juin 2018 à Dori (chef-lieu de la région du Sahel), du conseiller municipal du village de Soumbella et premier adjoint au maire de la commune de Koutoukou, Boureima Alassane.

Ce dernier, soupçonné de complicité avec les terroristes, se trouve sur la liste des 146 individus « présumés terroristes » activement recherchés par les forces de sécurité. Une information confirmée par plusieurs sources proches dudit conseil municipal.

Selon les informations, Boureima Alassane est le percepteur des taxes imposées par Ansaroul Islam à des familles considérées comme esclaves. Ces taxes varient entre 150 000 et 300 000 francs CFA.

Outre ce rôle, il est chargé des changes de devises étrangères au profit des membres d’Ansaroul Islam.

Il se servirait également des téléphones portables des familles dites esclaves pour communiquer afin d’échapper à toute identification technique.

On se souviendra également que, dans la soirée du 8 avril 2018, le maire de la même commune, Hamidou Koundaba, a été assassiné à son domicile à Djibo (chef-lieu de la province du Soum dont relève la commune de Koutoukou) par des « individus non-identifiés ».

Source : Lefaso.net

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *