Lutte contre le terrorisme au Burkina: Que chacun apporte sa pierre !

Partagez !

Le Burkina Faso est frappé de plein fouet depuis un certain temps par des groupes terroristes semeurs de discordes et de terreurs dans nos localités. Du centre  au Sahel passant par le Nord, cette hydre continue d’endeuiller des familles au Pays des hommes intègres.

Si l’armée burkinabè malgré ses moyens limités arrive tout de même à contenir ou à prévenir certaines attaques comme celles  du 22 mai 2018 à Rayongo quartier périphérique de Ouagadougou, le moins que l’on puisse dire c’est que ces bandits armées arrivent toujours à frapper. La dernière en date dans le centre-est burkinabè avait fait 1 mort du côté de nos FDS.

Quelques soient les moyens techniques, l’armement, la performance des services de renseignements de nos Forces de Défense et de Sécurité, quelque soit le dévouement de nos vaillants combattants,  le Burkina Faso ne pourra jamais arriver à bout de cette hydre assoiffée de sang d’innocents  et ennemi du peuple burkinabè sans l’accompagnement et la collaboration des populations.

Pour peu que tu sois burkinabè du Nord ou du Sud, de l’Ouest ou de l’Est, pour peu que tu aimes ta patrie, la terre de tes ancêtres, tu dois participer d’une manière ou d’une autre à bouter  ces illuminés  sans loi ni foi loin, très loin de notre chère patrie.

D’un élan de patriotisme, tous les burkinabè doivent se dire que cette bataille est la leur. La bataille contre le terrorisme n’est pas seulement une affaire de militaires, gendarmes et policiers : C’est une affaire de tous.

Certes, quelques étrangers se retrouvent très souvent dans la liste de ces forces obscurantistes   qui endeuillent le Burkina mais la plupart du temps, ce sont des compatriotes, des burkinabè de sang qui sont à l’origine de ces actes ignobles.

La preuve, sur la liste publiée le 19 juin dernier  des 146  personnes présumées terroristes activement recherchés par les FDS, aucun d’entre eux n’est étranger. Du leadeur du groupe en passant par le simple combattant, ils sont tous des burkinabè. Certains mêmes sont très célèbres dans certains milieux confessionnels.

Nous les connaissons donc tous ou presque. Puisqu’ils vivent avec nous dans nos quartiers et secteurs, prient avec nous dans nos églises et mosquées, travaillent avec nous dans nos services et lieux de travail, …

Ça peut être un frère, une sœur, un voisin, un collègue ou une connaissance tout simplement.

Et c’est là que les populations burkinabè peuvent participer à la lutte contre ces diablotins sans scrupules ni morale aucune en fournissant des informations utiles à nos FDS.

Informer les FDS sur tous les faits et gestes de personnes qui ont des comportements suspicieux et douteux. Des personnes « mystérieuses » qui ont des attitudes peu commodes.

Les populations doivent se dire qu’un frère qui attaque sa propre patrie, qui abat  ses propres frères et sœurs comme des chiens errants pour l’on se sait quoi, n’est pas digne d’être considérer comme un frère. Subséquemment, il doit être traité comme un bandit. Massacrer ses propres frères et sœurs, apostasier et endeuiller  son propre pays, la patrie de ses pères, de ses aïeux, ne peut qu’être   que  la pire des ignominies qui puisse exister.

La collaboration des populations est sans nul doute primordiale dans cette lutte contre le terrorisme. Parmi cette liste de 146 présumés terroristes publiée par les autorités militaires,  le geste le plus simple que l’on puisse faire, c’est d’y jeter un coup d’œil. Juste un coup d’œil….

Qui l’on connait sur cette liste ?

Cliquez ici pour avoir  la liste des 146 présumés terroristes activement recherchés https://24infos.net/burkina-une-liste-de-146-presumes-terroristes-recherches-activement/

Ensuite, contacter d’urgence les autorités compétentes si l’on a reconnu quelqu’un et si l’on a des informations utiles pour nos FDS afin qu’ils puissent agir à temps, avant qu’il ne soit trop tard.

Sachez que vous, peuple burkinabè, vous pouvez empêcher d’autres attaques. Vous pouvez sauver des vies, vous pouvez sauver le Burkina Faso en informant tout simplement les FDS.

Et puis, laissez le reste aux spécialistes des armes qui viendront faire le ménage pour le bonheur de notre chère Patrie le Burkina Faso.

Peuple burkinabè, Union de force !

La rédaction

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *