Houndé: Le maire à l’écoute des maraîchers de Karaba (Secteur N°1)

Partagez !

Nous sommes déjà de plain-pieds dans la campagne sèche à Houndé, chef lieu de la province du Tuy. Sur le périmètre maraicher de Karaba au secteur N°1 de la ville,   plus d’une centaine de personnes s’adonnent à la culture de contre-saison. Des spéculations telles que les oignons, les tomates, les choux et bien d’autres cultures maraîchères sont cultivés sur ces champs détenus pour la plupart du temps par des jeunes. Le députe maire de Houndé Dissan Boureima Gnoumou a bien voulu, le 09 février 2019,  effectuer une visite sur le terrain pour encourager  ces jeunes  producteurs et leur apporter le soutien de tout le conseil municipal de Houndé.

“Le maraichage est une opportunité d’emploi des jeunes.C’est également un vecteur  de création de richesse” En tout cas, c’est l’intime conviction du conseil municipal de la commune de Houndé qui a effectué une visite sur le périmètre irrigué de Karaba au secteur N°1 de Houndé,  ce 09 février 2019.Conduite par le président du conseil municipal de Houndé,  Dissan Boureima Gnoumou, la délégation a apprécié le travail abattu par les producteurs pour ravitailler  la ville de Houndé en terme de produits maraichers. A l’issu de cette sortie, les autorités communales ont fait le constat selon lequel le site est sous-exploité.Les potentialités sont énormes dans cette zone et la mairie s’est engagé sur-le-champ à transformer le périmètre de Karaba en un véritable pool de croissance économique de la commune.

Le maire Dissan Boureima Gnoumou a promis un forage aux producteurs de Karaba

Les producteurs, très heureux de recevoir dans leurs champs leurs premiers responsables communaux, ont salué l’initiative du Bourgmestre de Houndé. L’occasion faisant le larron, ils ont  soumis quelques préoccupations à l’équipe communale. Leurs difficultés sont résumés au manque d’eau à partir de mi-février et début mars d’où la nécessité de trouver des mécanismes pour la pérennisation du précieux liquide. La question des intrants agricoles ou leur mauvaise qualité, la divagation des animaux et les difficultés d’écoulement des productions à des prix rentables sont entre autres difficultés qui plombent l’activité du maraichage à Houndé selon les premiers concernés.

Les visiteurs d’un jour en compagnie des producteurs du secteur N°1 de Houndé

L’édile de Houndé qui a eu une oreille attentive aux différentes doléances à promis d’accompagner les producteurs avec un  forage équipé de château pour résoudre le problème d’eau. Il a annoncé l’organisation prochaine d’une foire où les producteurs pourront avoir des contacts d’affaires plus étendus. Le députe-maire a aussi  demandé aux producteurs de dynamiser d’avantage leur groupement et de soumettre un projet de construction d’un magasin de conservation. Pour joindre l’acte à la parole, le maire s’est approvisionné en sacs d’oignons auprès de producteurs.

Gafoura Guiro/ Houndé

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *