Haut conseil du dialogue social : « Ce n’est pas son coût qui importe », Clément P. Sawadogo

Partagez !

Face à la presse le lundi 8 janvier 2018, le ministre en charge de la Fonction publique, Clément P. Sawadogo a déclaré que l’adoption des propositions de nominations des membres du Haut conseil du dialogue social (HCDS) par le Conseil des ministres du 04 janvier 2018 n’est que la consécration des propositions faites par les organisations professionnelles d’employeurs, les organisations syndicales de travailleurs et l’État.

Il a aussi signalé que ce Haut conseil a été mis en place depuis mars 2017 et que c’est son effectivité qui a pris du temps. Quant aux missions dévolues à cette institution, le ministre a indiqué qu’il s’agira de faire la promotion du dialogue social à tous les niveaux (national, sectoriel, dans le public, le para-public et le privé, y compris l’économie informelle).

Les journalistes ont interrogé le ministre sur le caractère budgétivore de la nouvelle institution. 

Répondant aux questions de journalistes sur la polémique que cette institution crée déjà, Clément P. Sawadogo a souhaité que les syndicats comprennent la nécessité de prendre le temps qu’il faut pour la résolution des problèmes. « Il ne faut pas adopter des solutions qui vont être après des problèmes », a-t-il souligné.

Quant au reproche d’une énième institution budgétivore, M. Sawadogo a répondu que le gouvernement est dans la logique de faire en sorte que le Haut conseil fonctionne avec le strict minimum. Et de laisser entendre que « si le Haut Conseil du dialogue est utile, ce n’est pas son coût qui importe ».

S’entendant rétorquer que Bassolma Bazié a demandé le bénévolat pour les membres, le ministre a estimé que : « s’il n’y a pas de perdiem, même les représentants de l’État ne viennent pas ». Sa conclusion est qu’«Il n’y a pas de super homme, chaque peuple mérite ses dirigeants. Il faut que chacun se mette au travail et dans quatre, cinq ans vous allez voir les résultats ».

N’Gassoun Débé

[email protected] 

 

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *