Gouvernement Thièba III : « une équipe de combat », MPP

Partagez !

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a relevé, ce jeudi 8 février 2018, plusieurs points forts de la nouvelle « équipe de combat » de Paul Kaba Thièba.

Il s’agit notamment de la responsabilisation accrue des jeunes et de la société civile, de la solidité de la majorité présidentielle et de la place de choix accordée à la diaspora.

⇒⇒⇒ Lire aussi: Ministre d’Etat auprès de la Présidence du Faso : « laissez Simon tranquille, je me porte bien dans la nouvelle robe »

Le président par intérim du MPP, Simon Compaoré, ne polémique pas sur le maintien du chef du gouvernement. Cela relève du « pouvoir discrétionnaire du Chef de l’Etat qui choisit qui il veut ».
Jusqu’à preuve de contraire, c’est Roch Kaboré qui a été élu le Président du Faso et Paul Kaba Thièba fait son affaire. Sous sa houlette, le taux de croissance du pays est passé de 4% en 2015 à 6,5% en 2017.

« Jusqu’à preuve de contraire c’est Roch Kaboré qui a été le Président du Faso et Paul Kaba Thièba fait son affaire ».

Si le CDP, ex-parti au pouvoir, pense que si ce gouvernement échoue, le MPP peut dire adieu à 2020, Simon Compaoré attend l’heure du bilan afin que le peuple juge. Dans tous les cas, « il est permis de rêver, on peut rentrer, même si on n’a pas rêvé, on peut sortir dire qu’on a rêvé ».

C’est une déclaration « très malheureuse » qui trahit le CDP et confirme, du même coup, ces manœuvres de déstabilisation et de sabotage de l’action gouvernementale, a analysé Lassané Sawadogo, membre du BPN du MPP.

Mais, celui-ci s’est interrogé : « Et si le MPP échoue, que devient le CDP ? Et si le MPP réussit, que devient le CDP ? Comme nous avons la maîtrise de notre destin, nous allons créer toutes les conditions pour réussir. Dans ce cas, que dévient le CDP ? ».

Sur les questions d’intérêt national, M. Sawadogo a invité les uns et autres à faire preuve de discernement. « Aujourd’hui, l’échec d’un parti au pouvoir, c’est l’échec d’un pays », a-t-il souligné.

⇒⇒⇒ Lire aussi: Liberté provisoire Djibrill Bassolé : « c’était une façon de le soustraire à la justice », MPP

Ngassoun Débé

[email protected]

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *