Attaque terroriste : Ouagadougou, encore victime

Partagez !

La capitale Burkinabè a suivi une troisième attaque terroriste d’envergure ce vendredi 2 mars 2018.

C’est aux alentours de 10H30 qu’une explosion retentit dans le centre-ville, au niveau du Chef d’Etat-major des armées, suivis de tirs nourris pendant plusieurs minutes.

Une panique générale s’empare alors de la ville et des attaques sont signalées dans divers autres endroits, notamment au niveau de l’ambassade de France jouxtant le Premier ministère.

La situation est restée indécise par moment, les assaillants ayant, semble-t-il, enfilé des tuniques des forces armées, créant une certaine confusion sur la nature de l’attaque.

Mais des personnalités politiques, notamment le maire de la ville, Armand Pierre Béouindé, les ministres de la Défense, Jean-Claude Bouda, et de la Communication, Remis Djandjinou, vont confirmer l’attaque terroriste.

Pour l’heure, aucune situation n’est établit sur l’identité des assaillants, leur mobile, ni leur nombre. Le maire, joint par téléphone par nos confrères de Jeune Afrique, a parlé d’une dizaine d’assaillants.

Le bilan non plus n’est pas encore officiellement connu, mais des médias (Jeune Afrique, Lemonde.fr, France 24) ont annoncé des chiffres à la mi-journée, alors que des tirs ont repris sporadiquement aux environs de 13H : 4 assaillants abattus au niveau de l’ambassade de France et 3 au Chef d’Etat-major général des armées.

Des photos de personnes abattues, présentées comme étant des assaillants circulent sur les réseaux sociaux.

La rédaction

  

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *